Le partenaire métier de votre
performance au quotidien

Lefebvre Sarrut célèbre le premier LightSpeed Open Day, l’événement de clôture de son programme d’accélération de startups

Levallois-Perret, le 8 décembre 2021

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Six startups européennes ont participé le 1er décembre 2021 à l’événement de clôture du premier programme d’accélération de startups de Lefebvre Sarrut et ont partagé leur expérience au cours des derniers mois

 

Le groupe Lefebvre Sarrut a organisé le premier LightSpeed Open Day, événement de clôture de son premier programme d’accélération de startups à l’échelle européenne. Les six finalistes ont eu l’occasion de partager leurs avancées et les étapes franchies pendant les six mois du programme, lors d’un événement en distanciel organisé depuis Milan.
L’objectif principal de LightSpeed est d’accélérer la croissance d’acteurs clés de la legaltech en aidant les startups qui proposent des services à valeur ajoutée pour les entreprises, à s’inscrire dans la durée.
Selon Olivier Campenon, Président du Directoire de Lefebvre Sarrut, « notre écosystème juridique évolue rapidement. En tant qu’acteur majeur de la connaissance juridique et fiscale, nous nous engageons à soutenir l’innovation en Europe. C’est pourquoi nous avons accompagné six jeunes entreprises, en les aidant à créer des services durables et des atouts puissants pour leur réussite future. »
Les six startups ont été sélectionnées en mars dernier parmi 58 candidates, sur la base de différents critères parmi lesquels l’alignement de leur vision avec la stratégie de Lefebvre Sarrut, leur esprit d’équipe, leur cible et leur niveau d’innovation. Brickken (Espagne), myCo (France), Chi Odia Paga (Italie), Nalantis (Belgique), Skopos (Pays-Bas) et Droits Quotidiens (Belgique), ont été soutenus par des experts locaux et européens du groupe, ainsi que par des experts sectoriels reconnus.
Pour Frank Aernout, CEO de Nalantis, « LightSpeed a été un véritable « accélérateur » pour nous. Nous étions déjà actifs dans le domaine juridique, mais ils nous ont concentrés sur une application, à savoir la justice prédictive en matière de droit dutravail. Assistés, guidés et coachés par les experts de Lefebvre Sarrut, nous avons pu approfondir notre connaissance du sujet et ainsi affiner notre technologie pour construire de meilleurs outils, plus proches des besoins du marché, plus proches des exigences du client. »
Selon Han Veldwijk, CEO de Skopos, « Toutes les entreprises veulent être cyber-sécurisées, c’est un marché ‘chaud’. Mais c’est un défi complexe que d’impliquer les collaborateurs et il faut une communication claire. Le programme nous a aidé à repenser cette communication avec les clients pour l’orienter de leur point de vue. Ce qui nous a aidés à nous développer, c’est que LightSpeed disposait d’excellents collaborateurs prêts à donner un feedback précieux ».
Edwin Mata, CEO fondateur de Brickken, assure que « LightSpeed nous a aidé à mieux cibler notre approche du marché. Il y a un manque de connaissances sur la tokenisation et la blockchain, et l’équipe de Lefebvre Sarrut nous a fourni des outils et des conseils pour faire connaître notre produit et pour que Brickken évangélise sur le rôle des Security Tokens, comme instrument de financement et des Utility Tokens, comme unités de valeur qui peuvent être échangées contre des produits et des services. »
Didier Ketels, Directeur de Droits Quotidiens, souligne que « la participation au programme LightSpeed a signifié une amélioration en termes de visibilité et d’accès aux experts. Elle a également aidé Droits Quotidiens à se développer et à proposer une nouvelle image de marque cohérente. »
Arnaud Blanchard, CEO de myCo, souligne que « ce programme a été l’occasion de travailler avec un acteur majeur de la conformité afin de croiser les visions sur la dématérialisation des flux d’information. L’un des principaux apports a été de pouvoir prendre du recul sur notre vision stratégique et notre positionnement sur le marché. Je recommanderais à d’autres startups dans notre situation d’être très ouvertes et honnêtes dans les discussions avec LightSpeed pour profiter de l’expertise proposée. Le temps passe vite. »
Mathieu Bouillon, Responsable du programme LightSpeed, estime que le résultat a dépassé toutes les attentes. : « Il n’est jamais facile de faire collaborer une grande entreprise et des startups, mais avec de l’agilité, une approche ouverte, et quelques échecs et succès, nous avons beaucoup appris les uns des autres. »
Selon Camille Sztejnhorn, Directrice de l’innovation chez Lefebvre Sarrut, LightSpeed a été « une étape décisive dans notre feuille de route d’innovation ouverte. Il tire véritablement parti de notre engagement envers la communauté de l’innovation et le rend concret. » Camille a ajouté : « Ce programme sur mesure a permis à ces startups de franchir de nouvelles étapes qui, de notre côté, nous permettent de préparer une deuxième édition du programme ».

• • •

Contact presse
Nadia ALI BELHADJ