logo
Livre
  • Livre blanc

Les grandes tendances des rémunérations 2023-2024 : dirigeants, cadres, non-cadres

Livre

Selon l’édition du Guide des Salaires 2023-2024, la progression salariale augmente de façon plus significative entre 28 et 35 ans. L’écart maximal est de 145 % pour la tranche d’âge 46 ans et plus.

Les salaires des femmes représentent 32 % des rémunérations analysées. La différence entre la rémunération globale des hommes (60 371 € en moyenne) et celle de leurs consœurs (51 012 € en moyenne) correspond à 16 % (elle était de 15 % lors de la précédente enquête). Le différentiel relatif à la rémunération variable s’accentue de manière préoccupante pour les femmes (+ 2 points depuis l’an dernier) ; l’écart s’établit à 26 %. Le salaire fixe attribué aux hommes est supérieur de 13 % à celui de leurs consœurs, cela n’a pas évolué depuis la précédente édition du Guide des Salaires.

Les résultats sont plutôt satisfaisants pour la famille « Informatique ». Cependant, l’enquête met en évidence une véritable une contre-performance salariale pour le directeur des systèmes d’information/directeur informatique. Sa rémunération reste largement supérieure à celles attribuées à ses collaborateurs mais la hiérarchie salariale se resserre.

La famille « Commerciale » affiche des performances salariales globalement satisfaisantes. Comme l’an dernier, l’embellie ne concerne pas les deux fonctions les plus rémunératrices de cette famille ; la rémunération globale du directeur des ventes reste étale en moyenne et celle du directeur commercial décroche en moyenne et en médiane.

A une exception près, toutes les fonctions des familles « Production » et « Logistique » voient leur rémunération globale progresser. La croissance est même à deux chiffres pour certaines fonctions qui surperforment.

Pas de changement dans le classement des 3 fonctions les plus rémunératrices de cette enquête. Le président-directeur général accentue sa prééminence vis-à-vis de ses collaborateurs. La deuxième place revient au directeur général dont la rémunération représente 64 % de celle du directeur général. Le directeur financier se maintient sur la 3e marche de ce classement. Le directeur de recherche et de développement conserve la 4e position sur cette échelle salariale mais il doit la partager avec le directeur administratif et financier.

L’enquête menée au 1er trimestre 2023 confirme le classement concernant les variations de rémunérations selon les régions. C’est toujours au sein des régions Ile de France, Languedoc/Midi Pyrénées et Alsace/Lorraine que les rémunérations sont les plus élevées.

Ce dossier vous intéresse ? Téléchargez-le gratuitement en renseignant le formulaire ci-dessous.

icon

Télécharger gratuitement